nature

Le 08/04/2021

Un hérisson dans mon jardin : que faire et ne pas faire ?

Le début du printemps annonce la fin de la période d’hibernation pour les hérissons. Vous aurez peut-être alors la chance d’en apercevoir un dans votre jardin, à la tombée de la nuit.

Même si cela part toujours d’une bonne intention, nourrir un hérisson n’est pas une bonne chose pour lui.

Très opportuniste, il est certain qu’il se ferait un festin de ce que vous lui proposeriez. Toutefois, nos aliments ne sont pas du tout adaptés à son organisme. Le lait, le pain et les chips, à titre d’exemple, peuvent être mortels pour ce petit mammifère…

En revanche, il est possible d’améliorer la cohabitation avec les hérissons dans votre le jardin. Vous pouvez stopper l’utilisation de pesticides, destructeurs pour la faune. La cendre, par exemple, est un anti-limace très efficace ; tout comme le marc de café est un solide répulsif à pucerons. Ces substituts naturels favoriseront l’arrivée d’une famille de hérisson. Ils sont de bons auxiliaires de jardin, vous gagnerez au change ! Pensez également à laisser des abris naturels, comme un tas de buches ou de feuilles mortes. Ils pourront s’y reposer en toute tranquillité.

Même si c’est un animal nocturne, il est possible d’apercevoir un hérisson en pleine journée et cela ne signifie pas nécessairement qu’il soit en danger. Il est possible, par exemple, qu’il vient d’être dérangé par un prédateur et cherche simplement à trouver un nouvel abri. Toutefois restez vigilant : s’il semble blessé ou présente de nombreux parasites sur le corps (moucherons, vers), il est urgent d’appeler un centre de soins proche de chez vous ou le réseau SOS Faune Sauvage au 07 72 22 51 40. Il vous indiquera les démarches à suivre afin de leur confier cet animal blessé. En attendant sa prise en charge et de façon provisoire, vous pouvez placer le hérisson blessé dans un carton avec une bouillote enroulée dans une serviette. Ainsi, vous éviterez l’hypothermie.

Il est important de savoir que le hérisson d’Europe est un mammifère intégralement protégé en France par l'article L411-1 du code de l'environnement.

Il est interdit de détruire, capturer ou perturber intentionnellement les hérissons dans leur environnement naturel. Sont également interdit leur détention, transport et commerce. Ainsi, conserver dans sa maison un hérisson peut vous exposer à 3 ans d’emprisonnement et 150 000 € d’amende.